Transition

Après avoir vécu cette semaine éprouvante et d’épouvante (10 jours, en gros, lire Ma schizo) à ne rien comprendre, la télépathie (pareil, à ne rien comprendre !?!), les émotions de peurs, de joies, de soulagements bien que pour certain(e)s, ce ne soit d’une logique implacable, je me suis plongés dans des lectures et des écoutes (vidéos) à fond dedans afin de ne pas partir en sucette (et non, pas (que) à l’anis !).

À cause d’eux (mes voix), j’ai décollé à un point que peu l’ont vécu(e)s (1% tout de même), à deux doigts du suicide, quand même ! Et pourtant les stats prouvent le contraire mais taisent le silence rompu sans nul doutes, resté en suspend grâce à une incompréhension au vu du nombre, en gros 5 décès/ jours du à la grippe (malgré les vaccins) et 29 suicides / jours sans être forcément schizos ! Suivant les pays. Bah oui, le nombre de « guérisons » change en fonction des pays pauvres (ce sont les riches) et les pays riches (ce sont les pauvres), rapport de l’O.M.S. non diffusé ou trop peu mais ce n’est qu’un paradoxe de plus ! Ha ! Hahaha, c’est rigolo non ? Et grâce à eux (mes voix et non l’OMS, faut suivre) je suis retombé sur terre mais, ce n’était plus la même vision de celle-ci malgré mon regard qui reste le même aux yeux des autres. Les ondes, Les ondes-cérébrales, les électrons, l’électromagnétisme, le magnétisme, l’électricité statique etc. que de mots.

Tout a commencé quand j’ai cliqué (ou cliké) sur Conscience #1, je plaisante, cela a commencé avant avec un pote qui est mon voisin et m’a dit : « va voir les égrégores, la magie et la terre plate »  mais c’est un autre sujet, pas à terre plate mais les égrégores, bien que ce ne soit lié.

Cela a commencé avec mes voix, clairement audible (la mienne), à partir de Conscience#1 et j’ai regardé les 7 vidéos. Ensuite, j’ai regardé Conrad, Franck Lopvet, Francesca, Christophe Allain, Tistrya avec tous ceux qui l’a interviewé, et plein d’autres sites et de vidéos sur le magnétisme etc.

J’ai fait une relation entre ce que je vivais, ce que j’écoutais et ce que je vivais. Toujours est-il que tous ces gens, pouvaient poser des mots sur ce que j’étais en train de vivre et ce que j’ai vécu lors de ma période en « suspend ». Le mental en prend un sacré coup supplémentaire, garanti ! Mais ce sont les seuls mots qui permettent d’expliquer ce que je vois, entends, ressent… donc vie.

Durant toute cette formation, qui n’est pas finie et n’est pas prêt de l’être, j’évolue. Elle est pas belle la vie ?

Mais pour faire une transition entre plusieurs voix négatives et une seule voix, ma voix intérieure, il m’a fallu réaliser que ce que j’ai vécu jusqu’à lors, n’était pas complétement moi mais une multitude de petit moi qui ont façonnés ma vie. Ah ! Et oui ! Un jour je dis blanc, le lendemain je dis noir. Je suis capable de dire que je suis de gauche tout en jouant au loto. Je suis capable de dire que je me fous des clodos tout en ayant peur de le devenir. Je suis tout aussi capable de critiquer un bourgeois tout en voulant être à sa place, je suis capable de critiqué quelqu’un qui a fait des études parce que moi non, je suis capable de critiqué un pianiste sans avoir touché un piano de ma vie etc. Mais pourquoi ? Si ce n’est que je ne me sens pas à ma place ?

Bref, mes voix  m’ont fait travailler en ces points et ce n’est pas fini !

Elles m’ont fait travaillées mes émotions, mes pensées, mes souvenirs et tout mon sac incompris et que je fuis sans le connaître uniquement parce que j’ignore tout ce sac. Pourquoi je l’ai ignoré jusqu’à maintenant ? Tout simplement parce que personne n’a pu me l’expliqué comme je le souhaitais et que quand quelqu’un essayait de me l’expliqué, je le prenais pas en considération car trop « abstrait ». Pas simple à vivre et surtout à accepter. Mais ne rigolez pas, nombre de chansons que vous écoutez régulièrement, nombre de gens que vous écoutez régulièrement font de même sans que vous en preniez note !!!

Publicités