Avant que le ciel ne tombe sur la tête

Avant que le ciel ne me tombe sur la tête, j’étais quelqu’un de cartésien, logique, rationnel etc. un peu près comme la majorité des gens. Mes croyances m’appartenaient et j’étais sûr et certain que rien d’autres hormis les problèmes financiers, de couples, la mort ne pouvaient me faire changer d’avis quant à ma perception du monde, de mon monde.

Je ne voyais la schizo que d’un point de vue extérieur « grâce » à mon beau-frère déclaré schizo, qui allait régulièrement en HP durant ces 20 dernières années. On lui rendait visite de temps en temps, ne serait-ce qu’au début pour lui apporter des fringues mais nous (ma compagne et moi) ne pouvions l’aider. Il a tenté de nous expliquer à plusieurs reprises ce qu’il voyait et entendait mais pour nous, ce n’était que du charabia même si cela paraissait digne d’un bon film de science-fiction.

Ensuite, vers l’âge de 4 ans, notre fille est venue nous voir pour nous dire qu’elle entendait des voix de temps à autres. Aïe, aïe aïe, donc c’est vrai cette histoire de schizo lié aux gênes ? Mais que lui dire quand on ne sait pas et que l’on a peur qu’elle fasse le même chemin que son oncle ? On lui a posé les questions de base :

– tes voix te font peur ?

– un peu

– Alors chasse les !

C’est super comme conseil, non ?

Mais que dire de plus sachant que la moindre histoire concernant les voix en tête peut faire enfermer quelqu’un avec des médocs, à vie ? Pour notre fille de 4 ans ? Heureusement pour nous et du coup pour elle, cela n’était pas si terrible que ça, vu qu’elle ne nous en a plus reparlée par la suite, du moins jusqu’à ce qu’elle comprenne que ce que je vis, c’est aussi ce qu’elle vit de temps en temps.

Ce n’est qu’après l’avoir vécu que je me suis rendu compte de ce qu’est la schizo. Contrairement à mon beau-frère, je n’ai pas obtenue mon diplôme d’état ou en l’état car la seule fois où j’ai été voir un psychologue, je lui ai raconté certaines choses de mon enfance mais aucunes allusions aux voix par peur qu’il m’enferme.

Ce qui fait que par ma volonté de comprendre, mon discernement, mes voix différentes sont passées en voix de tête, ma voix intérieure, sans avoir pris de médocs et sans avoir été enfermé bien que j’en étais à deux doigts.

Et depuis que je ne me cache plus, que je discute de ce que je suis (et pas que schizo, merci !) je rencontre des gens et des enfants qui osent me dire qu’ils entendent eux aussi ou ont entendu des voix voire bien plus.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s